L'aloe vera

Publié le par sakhraji

Depuis des siècles, l’Aloe Vera a été utilisée par différentes cultures. Les

anciens grecs, les romains, les babyloniens, les indiens et les chinois ont tous utilisé

l’Aloe Vera en tant que plante médicinale. Pendant toutes ces années, l’Aloe Vera

(Aloinae) a été dénommée de diverses manières : médecin de poche, baguette

magique du Paradis, bénédiction du ciel ou encore plante de la vie.

 

Les botanistes ont identifié au moins 200 à 300 variétés d’Aloe Vera. Parmi

toutes ces variétés, seules 5 ont prouvé leurs vertus médicinales : Aloe Barbadensis

Miller, Aloe Perryi Baker, Aloe Ferox, Aloe Arborescens et Aloe Saponaria. L’Aloe

Barbadensis Miller est la variété la plus communément utilisée et celle qui a le plus

de potentiel. Originaire d’Afrique, cette plante pousse maintenant partout dans le

monde, plus particulièrement dans les zones les plus chaudes et sèches.

 

La composition de la plupart des espèces d’Aloe Vera est très similaire.

L’Aloès pousse et arrive à maturité au bout de 4 ans, au moment où les tiges

commencent à germer. Celles-ci se terminent en pointe jusqu’a un point proche du

sommet de la plante. Les tiges arborent de façon régulière des épines peu piquantes.

L’Aloe Barbadensis Miller a une durée de vie d’environ 12 ans.

 

Selon le livre du Docteur Peter Atherton intitulé The Essential Aloe Vera,

« la composition de la feuille de l’Aloe Vera a une écorce externe large

d’environ 15 couches de cellules. La dureté est due à la présence de grandes

quantités de calcium et de magnésium. Sous cette écorce se trouvent des

faisceaux vasculaires ou des tubes de xylène et de liber. Le xylène transporte

de l’eau et des minéraux depuis les racines vers le haut jusque dans les

feuilles. Le liber transporte les matériaux synthétisés vers le bas dans les

racines et les autres parties de la feuille. »

 

Des études prouvent la présence de 75 ingrédients dans la feuille de l’Aloès.

Ces ingrédients possèdent diverses vertus médicinales. Ils se répartissent selon les

catégories suivantes :

 

Lignine

: Cette substance de cellulose qui se trouve dans la pulpe n’a pas de

propriétés médicinales connues à part qu’elle possède la capacité à pénétrer

dans la peau humaine.

 

Saponins

: Ils forment de l’écume savonneuse lorsqu’ils sont mixés et

mélangés avec de l’eau. Ils sont utilisés dans les détergents, les agents

mousseux et ont des propriétés antiseptiques.

 

Anthraquinones

: 12 d’entre eux qui sont contenus dans la sève de l’Aloe

Vera, qui sont :

 

Aloïne, Isobarbaloine, Anthracène, Emodine, Ester d’acide

cinnamique, Acide Chrysophanique, Barbaloine, Anthranol, Acide aloétique, Emodine

d’Aloès, Huile essentielle et Resistannol

 

. Ils agissent en tant que laxatifs naturels,

anti-douleurs et analgésiques. Ils contiennent également des propriétés antibactériennes,

antifongiques et virucidales.

 

Minéraux

: L’Aloe Vera contient les minéraux suivants :

o

Calcium

(essentiel pour une ossature et dentition saine)

o

Manganèse

(un composant des enzymes nécessaire pour l’activation

des autres enzymes)

o

Sodium

(fait en sorte que les fluides corporels ne deviennent pas trop

acides ou trop alcalins)

o

Cuivre

(permet au fer de fonctionner en tant que porteur d’oxygène

dans les cellules rouges sanguines)

o

Magnésium

(est utilisé par les nerfs et les membranes musculaires pour

aider les impulsions électriques)

o

Potassium

(régule les niveaux acides et alcalins du fluide corporel)

o

Zinc

(contribue au métabolisme des protéines, hydrates de carbones

et graisses

o

Chrome

: (nécessaire pour le fonctionnement correct de l’insuline qui à

son tour contrôle le taux de sucre dans le sang.

o

Fer

: (contrôle le transport de l’oxygène dans le corps via les cellules

rouges sanguines.

 

Vitamines

: L’Aloe Vera contient de nombreuses vitamines :

o

Vitamines A, C et E

(antioxydants cruciaux qui combattent les radicaux

libres dangereux dans le corps)

o

Vitamines B et Choline

(liées à la production d’énergie, au métabolisme

des acides aminés et au développement de la masse musculaire)

o

Vitamines B12

(responsable de la production de cellules rouges

sanguines)

o

Acide folique (aide à développer de nouvelles cellules sanguines)

 

 

Acides aminés : les acides aminés

sont un synthon de protéines, qui

fabrique et répare les tissus musculaires. Le corps humain requiert 22

acides

aminés

et a besoin de 8 essentiels. L’Aloe Vera fournit 20 des 22

acides aminés

requis et 7 des 8 essentiels.

 

Enzymes

: Certaines des plus importantes enzymes contenues dans l’Aloe

Vera sont :

Péroxidase, Aliiase, Catalase, Lipase, Cellulase, Carboxypeptidase,

Amylase et Phosphatase Alcaline

. Les enzymes aident à la dégradation des

aliments et à leur digestion. Certains enzymes aident à la dégradation des

graisses tandis que d’autres dégradent l’amidon et les sucres.

 

 

Sucres : l’Aloe Vera contient à la fois des monosaccharides

, tels que le

glucose et le fructose, et des

polysaccharides. Les polysaccharides

représentent le

type de sucres le plus répandu. Ils permettent de digérer correctement, de

maintenir les taux de cholestérol, d’améliorer les fonctions immunitaires et

d’encourager la consolidation des muscles.

Stérols

: Les stérols sont des agents anti-inflammatoires importants. Ceux

trouvés dans l’Aloe Vera sont :

Cholestérol, Sitostérol, Campestérole, et Lupéol. Ces

stérols ont des vertus antiseptiques et analgésiques. Ils sont aussi des vertus

anti-douleurs similaires à l’aspirine.

 

 

Puisque l’Aloe Vera est composée à 99 % d’eau, tous ces produits chimiques

sont répartis dans la plante dans le pourcent restant. Bien que ceci semble être un

faible pourcentage pour contenir tant d’ingrédients, leurs vertus sont prouvées. Le

Docteur Atherton affirme que ceci est dû aux actions synergétiques. Il écrit que « le

synergisme se définit comme le travail commun de deux médicaments ou plus, des

muscles, etc…qui produit un effet plus intense que la somme des effets pris

individuellement ».

 

L’Aloe Vera a la capacité de fournir des nutriments essentiels, de tuer les

bactéries, les virus, les champignons ainsi que les levures, et de réduire les

inflammations. Le Docteur Atherton affirme que « les tissus qui meurent et qui

sont régénérés rapidement tels que la paroi de l’intestin qui se renouvelle environ

tous les 4 jours, et la peau tous les 21 à 28 jours, ont besoin d’un apport riche et

direct en matériaux de construction pour produire et maintenir les cellules saines et

efficaces. Un régime correct complété par de l’Aloe Vera est le chemin idéal pour

ne pas manquer de nutriments essentiels. L’Aloe Vera peut aussi réduire les

inflammations des tissus endommagés. L’inflammation intervient lorsque le tissu

sain est endommagé et lorsque le sang commence à coaguler dans les tissus pour

réparer les tissus endommagés. L’Aloe Vera est un anti-inflammatoire naturel qui

est bien plus délicat lorsqu’elle agit dans le corps humain.

 

Les bénéfices de l’Aloe Vera sont testés depuis longtemps. Ce n’est que ces

dernières années que des études ont scientifiquement prouvé plusieurs de ses vertus

médicinales. Peut-être que plus les scientifiques et botanistes étudient les bienfaits

de l’Aloe Vera, plus il y aura d’avancées en matière de santé et de bien-être.

 

Atherton, P. (1997). The Essential Aloe Vera. Newport Pagnell : Entreprises Mill.

Publié dans ALOE VERA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article